le-monde-logotype

Entre le Kremlin et la classe moyenne russe, un divorce profond et durable

En empêchant la participation des candidats de l’opposition aux élections locales, dimanche, le Kremlin a probablement amplifié le mécontentement des électeurs.

Par

Tatiana Stanovaya, du groupe de réflexion R.Politik, M. Poutine a été informé, en juillet, sur la contestation estivale directement par Alexandre Bortnikov, le patron du FSB, et Nikolaï Patrouchev, celui du Conseil de sécurité, qui lui ont présenté les manifestations comme une tentative pilotée depuis l’Ouest de déclencher une « révolution de couleur », un Maïdan en plein cœur de la capitale. Qu’ils y croient ou non importe peu – la rhétorique complotiste a contaminé depuis longtemps les hautes sphères de l’Etat –, le résultat est que le Kremlin a choisi la répression plutôt que le dialogue. Après les matraques de juillet-août ont suivi les condamnations pénales de septembre.

READ MORE

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Cookies & Privacy

By continuing to browse, you are agreeing to our use of cookies as explained in our Conditions générales.

Sign up for our emails!

Receive updates and news from R.Politik

Your email is safe with us, we don’t spam.